Finale R1A Interclubs : un goût amer mais beaucoup de joie

Après un départ à 7h15 des Dryades, nos marckois ont entamé un long périple dans leur quête du titre en Régionale 1. En plus du trajet en bus, il fallait faire face à toute une journée de compétition face à une forte concurrence et le tout sur un territoire pour la plupart d’entre nous en contrée inconnue. C’est dans la plaine méruvienne que se déroulait cette finale R1 Interclubs des Hauts-de-France.

Les presque 3 heures de route se sont passées dans le plus grand des calmes. Pour certains, il fallait finir leur nuit de sommeil, tandis que pour d’autres, la tête était déjà tourné vers la compétition avec des premiers objectifs à atteindre.

Lors de l’arrivée au stade Maurice César, des premières interrogations se sont posées, dont notamment celle sur la construction du stade, qui serait apparemment à l’envers malgré la couleur rouge de la piste ou encore sur le dénivelé de la piste. Enfin bref, cela ne pose pas vraiment de soucis… Contrairement aux conditions météorologiques. Un ciel couvert et l’annonce du speaker qui n’est guère plus rassurante « On devrait échapper à la pluie jusque 14 heures, ensuite il devrait pleurer et enfin, il y a un risque d’orages au moment lors des premières épreuves.

On ne saura pas si la piste de ce stade est inversée par rapport à celle du stade du Souvenir, mais en tout cas, les premières épreuves ont quant à elles été inversées. En effet, les marcheurs masculins ont eu l’honneur d’ouvrir le bal.

Donc chez les garçons, Paul Mathieu, qui bénéficiait du dossard numéro 1 suite au statut de favorite acquis par l’équipe lors du premier tour, a tenu son rang en offrant une première victoire avec un chrono de 23’36″98 soit une performance IR2. Hugo Kowalczyk qui a fait l’aller-retour en voiture en compagnie de ses parents pour cette seule épreuve, a validé sa performance R3 du tour précédent en finissant en 26’54″45, ce qui lui rapportait la 5ème place.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Puis chez les filles, les jumelles Lefrere ont encore fois constitué le duo de tête à l’arrivée. Pour remporter cette course, Célina a franchi la ligne en 15’37″90, améliorant ainsi sa performance du premier tour mais aussi validant une performance N4. Moins d’une minute après, Mathilde finissait en 16’23″37 après une course en solitaire, réalisant une performance IR2. Grâce à ses deux premières victoires, notre équipe de l’AS Marck montrait qu’elle était belle et bien favorite pour le titre final.

Pendant les deux épreuves de marche se sont déroulés plusieurs concours dont le triple saut, la hauteur, le javelot et la perche pour les masculins, le poids et le disque pour les féminines.

Tout d’abord, le triple saut. Dans un concours bien relevé, nos deux athlètes marckois ont terminé en 7ème et 8ème positions, tous les deux avec une approche différente du concours. En effet, leur money time n’est pas le même, Tom Wasselin a réalisé son meilleur triple saut à la première marque soit 11m23 alors que Clément Lefebvre (aka « l’homme du 6ème essai » ou encore « Fergie Time »), ayant plus d’expériences dans ce genre de concours, a attendu son tout dernier triple bond pour atteindre les 11m91, réalisant ainsi une meilleure performance qu’à Calais.

Ensuite, la hauteur. Les spectateurs ont pu assister à deux confrontations imbriquées : le concours dans son ensemble, mais également la revanche que Jules Schoonheere voulait prendre sur Victor Elleboudt. Jules aura par ailleurs tout tenté avec un record personnel égalé à 1m75, mais cela n’aura pas suffi pour faire tomber Victor de son piédestal qui, lui aussi, a amélioré son record personnel en franchissant 1m80. Il ne s’appelle pas Victor pour rien. Tous les deux ont réalisé une performance plus élevée que 15 jours auparavant. Victor a terminé 2ème et Jules 3ème.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Quand ce fut le concours du lancer de javelot, une marée rouge était présente au niveau de l’aire de lancer afin d’assister à la deuxième place de Manu Pidoux, mais avouons le surtout pour admirer le talent de Adrien Detres dans une telle épreuve. Manu s’est donc classé 2ème malgré un moins bon jet qu’à Calais, sa meilleure marque a été enregistrée à 40m67. Adrien espérait faire au moins deux fois moins que son camarade, c’est-à-dire 20 mètres, mais malgré le tap-tap de ses supporters, il n’a pu faire mieux que 19m25 lors de son dernier essai, ce qui le classe 12ème du concours. Par ailleurs, il s’avère qu’un bras frêle a été retrouvé ce matin aux abords du stade Maurice César.

Puis, la perche. Thibaut Roels ne pouvait que faire mieux qu’à Calais, ou à la rigueur faire pareil, mais cela était inenvisageable, car à un retour à la maison à pied semblait si long… Et c’est chose faite, puisqu’il a franchi 3m60, constituant sa deuxième meilleure performance à 2 centimètres de son propre record du club et lui rapportant la 2ème. Pascal Wlodarczyk, notre master à tout faire, n’a pas su confirmer ses deux derniers concours, mais a tout de même franchi 3m20 pour se classer 5ème du concours.

Concernant le disque. Aline Lamirand a réalisé un très beau jet mesuré à 16m12, pulvérisant ainsi son record personnel de plus d’un mètre, son meilleur jet lui a permis de finir 5ème du concours. Célina Lefrere, qui a dû réaliser ce concours pendant son échauffement pour la marche, a validé un jet à 12m21 pour finir en 11ème position.

Enfin, le poids. Pauline Dewet a pris la tête du concours grâce à un seul jet décisif au delà de la ligne des 10 mètres. Son jet mesuré à 10m24 constitue son record personnel avec un poids de 4 kilos. Laura Mailly a réalisé 6 lancers plutôt réguliers mais n’a pu faire mieux qu’à Calais, finissant 5ème avec un meilleur lancer à 6m87.

La marche aura constitué le seul inversement dans les horaires par rapport à Calais, puisqu’ont eu lieu ensuite les 400m haies.

Pour les garçons, on retrouvait le même affrontement entre Jules Schoonheere et Victor Elleboudt. Cette fois-ci, c’était Victor qui avait une revanche à prendre. Lors de la première série, Jules a montré à tout le monde qu’il avait une possible carrière a réalisé sur cette discipline en obtenant la 3ème place de sa série mais surtout en améliorant le record du club cadet avec un chrono de 66″32. Au moment de partir, Victor savait déjà qu’il lui serait compliqué de battre la performance de Jules, mais impossible n’est pas Victor. Il a réalisé tout de même un temps de 67″73, donc moins bien que Jules mais soit 3 secondes de mieux qu’à Calais. Dommage pour lui qu’il n’y ait pas de 3ème tour…

Pour les filles, Pauline Dewet était notre seule représentante suite au forfait de Julie Pujade pour qui l’on a eu une pensée lors de cette course. Pauline, encore euphorique de sa performance au poids, a réalisé une meilleure course qu’à Calais pour terminer en 77″07 à la 3ème place de sa série. Cette performance constitue désormais un nouveau record du club chez les cadettes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les haies furent rapidement retirées pour laisser place aux 400m plat. Aucune de nos féminines n’a pu faire le déplacement pour réaliser cette épreuve… Mais nos deux jeunes mâles ont pour leur part assuré, réalisant des meilleurs performances qu’au premier tour. Clément Henquez s’est élancé dans la première série, une série homogène qui lui a permis de casser la ligne d’arrivée en 55″95 pour obtenir la 3ème place. Ensuite, Cédric Hogedé a pris part à la deuxième série et s’est approché un peu plus de la minute, il a terminé en 61″85 à la 5ème place de sa série.

Pendant ce temps, donc vers 13 heures, avait lieu la deuxième vague des concours parmi lesquels la longueur féminine et le marteau masculin.

Du côté de la longueur, un vent favorable a soufflé durant tout le concours, ce qui a permis à Clémentine Cabaret d’améliorer sa marque du premier tour en atteignant 4m52 pour finir 5ème du concours. Nora Krissaane a, quant à elle, validé un saut à 4m22 pour se classer 9ème du concours.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour le marteau, nos deux lanceurs du premier tour n’ayant pu faire le premier tour, c’est un nouveau duo qui a pris part à ce concours : Alain Gautier et Christian Marant. Alain a réalisé un très bon 4ème lancer pour atteindre 15m05, ce qui lui a permis de finir 11ème du concours. Christian, qui n’avait jusqu’alors jamais lancé le marteau en compétition mais savait très bien ce que représente 7 kilos 260, a atteint 18m61 pour se classer à la 6ème place.

Retour aux courses, puisqu’ensuite nos coureurs de 800 mètres ont pris le départ. Pour les masculins, Antoine Hembert et Hugo Ribéry ont pu bénéficier du 1er couloir. De ce fait, ce fut un ouf de soulagement pour l’ensemble de notre staff et de nos supporters car le souci du rabattement à partir de 100 mètres ne constituerait plus un problème pour Hugo. Antoine, qui découvrait l’ambiance et la joie liées aux Interclubs lors du 1er tour à Calais, a récidivé sa tactique de course en partant prudemment dans le deuxième peloton avant d’accélérer dans le dernier demi-tour et finir en 2’12″90 à la 5ème place. Ce fut cependant plus difficile pour Hugo qui n’avait plus pris part à un 800m depuis 2 ans, n’ayant pas parvenu à accrocher ses concurrents dans le dernier tour, il finit tout de même en 2’28″81, soit en 3 secondes de mieux que son coach JB la saison précédente.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour les féminines, on pourra longtemps remercier Lucile Poorteman et Laura Vraunat, nos deux athlètes n’ayant pas fait le trajet en bus, elles sont venues chacune en compagnie de leur famille pour participer à leur épreuve. Lucile a amélioré son chrono du premier tour de 7 secondes pour terminer en 2’43″80 à la 7ème place. Laura a elle aussi amélioré son chrono de 7 secondes en franchissant la ligne en 3’07″52, ce qui la classe 11ème de la course.

Suite aux 800m, le speaker nous a annoncé un premier point sur le classement intermédiaire. Tout va bien, notre équipe fait le travail et se place actuellement 2ème derrière le Stade Saint-Quentinois. C’est encore très serré, pour le moment, seuls Méru et Marquise sont décrochés.

Ensuite, lors de la troisième vague de concours, les entraîneurs ont eu plus de travail, et ont du notamment se déplacer sur tout le terrain pour assister à plusieurs concours féminins.

D’abord la hauteur. Lucile Poorteman, qui venait juste de finir son 800m, a dû faire face à un règlement très strict : une seule barre autorisée sous 1m25 ensuite début du concours à 1m25. C’est donc encore essoufflée qu’elle a du se contenter de la barre à 1m10 afin d’éviter le 0 et assurer quelques points à l’équipe. De telles conditions ne l’ont pas permis de franchir 1m25 comme à Calais. Emmie Prevost a aussi réduit les risques en choisissant 1m10 comme première barre autorisée, mais elle a cependant réussi à 1m25 avant d’échouer à 1m30 qu’elle avait pourtant réussi à Calais.

Dans le même temps, la plupart des regards de nos athlètes et supporters étaient tournés vers le bac à sable où avait lieu le concours du triple saut. Marie Lemaitre et Estelle Dehay participaient toutes les deux à leur premier concours de triple saut. Marie avait pu réaliser un premier test dans la semaine lors de l’entraînement, mais elle s’inquiétait de ne pouvoir bénéficier d’aucun repère que peuvent représenter des cerceaux sur le sautoir. Malgré un vent nettement défavorable et une piste éventuellement construite à l’envers, elle a atteint 8m52 pour se classer à la 8ème place. Estelle n’a pas du tout concouru dans les mêmes conditions. Alors que JB avait annoncé très tôt dans la journée au speaker qu’elle faisait office de favorite, elle était au contraire outsider puisqu’elle n’avait réalisé aucun entraînement et arrivait en terre inconnue. Son premier saut fut presque bon, échouant à quelques centimètres du bac à sable mais les suivants furent plus compliqués. Sous l’avis de Boule, elle a arrêté au 4ème essai car cela semblait difficile voire dangereux à l’approche de sa course.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au niveau du sautoir à la perche, Elisa Lefrere était la seule participante de l’équipe comme au premier tour, n’ayant pas trouvé de renfort au sein du club pour concourir en sa compagnie. Elle a terminé à la 2ème place grâce à une barre franchie à 2m40, elle égalisait ainsi son propre record.

De plus, Elisa a dû, comme au premier tour, participer à deux concours au même moment. Le concours du lancer de javelot n’était pourtant qu’à quelques mètres mais cela épuise davantage. Au lancer de javelot, Elisa a amélioré sa marque d’un mètres, réalisant 28m21 pour finir 3ème du concours. Décidément, ce concours de javelot ne tombait pas au bon moment, puisque Emmie Prevost connaissait le même dilemme, mais son concours de hauteur rapidement terminé, elle a pu participer pleinement au concours du lancer de javelot, qu’elle a remporté avec un meilleur jet mesuré à 30m98, mais moins bon qu’au premier tour.

Pendant que se déroulaient ces concours, de nombreux départs ont été donnés par notre starter Francis Drieux dont les 200m et les 1500m.

Pour les 200m, chez les masculins, suite à un forfait annoncé moins de 48h avant l’épreuve, une décision des plus étonnantes a été prise afin d’éviter un trou supplémentaire. On savait tous qu’un de nos trailers serait présent à cette heure là soit juste après le 800m féminin, ainsi il était évident de lui faire prendre le départ sur cette discipline qui n’est pas la sienne. C’est ainsi que Nicolas Vraunat qui s’attendait à connaître un week-end plutôt tranquille s’st retrouvé sur le 200m, la magie des Interclubs. Après un cours en 30 secondes sur l’utilisation des starting blocks, Nicolas s’est élancé dans la première série et a terminé certes à la 6ème place mais tout de même avec un chrono en 28″85, ce record ne pourra pas être homologué car le vent a soufflé à +4,1 m/s lors de cette course. La deuxième fut moins pittoresque, Thibaut Roels ayant pris part à plusieurs 200 mètres disposait de plus d’expérience, mais ce fut insuffisant car il termine 6ème à la photo finish en 26″12 à 1 centième donc de la 5ème place.

Chez les féminines, Clémentine Cabaret et Nora Krissaane ont cette fois-ci inversé leur ordre de passage. Clémentine s’est élancée dans la première série dans laquelle elle a terminé 4ème en 30″29. Puis Nora a participé à la deuxième série qu’elle a remporté facilement en 29″76.

À l’heure des 1500m, toute la foule était en délire, Kévin Lemaire qui faisait office de grand favori a eu droit cette fois-ci à une concurrence plus forte et eu besoin de 1200 mètres avant de distancer son principal adversaire et finir dans un sprint tonitruant pour enfin franchir la mythique barre des 4 minutes. Le gars de la campagne a terminé en 3’59″56, ce qui constitue une performance IR2, mais c’est encore insuffisant pour s’approcher du record du club. Adrien Detres, quant à lui, n’a su profiter de l’atmosphère encourageante durant cette course pour battre son record. En craquant dans le dernier tour et se faisant distancer par Bastos, il a terminé en 4’27″52 à la 7ème position.

Chez les féminines, ce sont nos triples sauteuses qui ont participé au 1500m, une épreuve qui leur convient mieux. La série était nettement plus relevée que lors du premier tour, la première a franchi la ligne d’arrivée en 4’50. Marie Lemaitre a réalisé une bonne partie de la course en étant seule et réalise quasiment à l’identique son temps précédent avec un chrono de 5’22″25 qui la place 5ème. Estelle Dehay a mené un petit groupe de 3 durant toute la course avant d’accélérer dans le dernier tour pour finir en 5’57″02 à la 7ème place.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La majeure partie des courses ayant déjà lieu, il restait tout de même les lignes droites sur le côté plat de la piste avec les haies puis les 100m.

Pour le 110m haies, Tom Wasselin a couru dans la première série et d’après la chrono électrique, il remporte celle-ci avec un chrono de 16″35, soit une performance IR4 mais également un nouveau record du club cadet. Dans la seconde série, Pascal Wlodarczyk a terminé à la 3ème place dans un temps de 19″69.

Aucune féminine du club n’a participé au 100m haies.

Une nouvelle situation intermédiaire de la compétition est annoncée. Notre équipe a chuté à la 3ème place. Les clubs de l’Aisne prennent les devant. Le Stade Saint-Quentinois prend même une avance confortable de 1922 points d’avance sur nous. Il n’est pas l’heure de lâcher !

Une fois les haies enlevées de la piste, les départs des 100m purent être donnés. Clément Lefebvre, après une sortie des starts compliquée, parvient à s’accrocher et franchir la ligne en 12″80 pour terminer 6ème de sa série. Dans la série suivante, Manu Pidoux a confirmé sa belle performance du tour précédent dans un temps de 11″61 lui valant la deuxième place de sa série. Nul doute qu’ils auraient tous les deux dû plonger sur la ligne d’arrivée tel Superman afin de grapiller quelques centièmes.

Chez les filles, dans la première série, Laura Mailly, qui avait remporté sa série à Calais, n’a pu obtenir mieux que la 3ème place avec un chrono en deçà de sa performance à Calais mais quand même à 13″86. Puis dans la seconde série, Axelle Detres a terminé elle aussi à la 3ème place en un temps de 15″25.

Pendant les 100m, la dernière vague de concours a démarré.

Pour la longueur, c’est un concours avec 6 athlètes à plus de 6 mètres qui a finalement vu Paul Mathieu s’imposait grâce à un saut enregistré à 6m72. Après plusieurs sauts mesurés dans les 4 mètres, il ne lui a fallu que d’un saut pour franchir les 6 mètres et l’emporter. Un vent à +1.0 m/s doit sûrement être la cause de cet exploit qui lui vaut le record du club pour un petit centimètre. Dans le jargon du club, on appelle ça « faire une Franck Martel ». Clément Henquez qui participait aussi à ce concours et qui en a pris plein les yeux, a fait preuve de régularité dans ces 6 sauts mais n’a pu aller au delà de 5m62, ce qui le classe 7ème.

Concernant le disque, Sebastien Elleboudt, qui cherche depuis maintenant un an à atteindre les 28 mètres, a réalisé lors de son dernier essai un jet mesuré à 26m44 qui le classe 5ème du concours et lui permet de faire mieux qu’au premier tour. De son côté, Cédric Hogedé a réussi à dépasser les 20 mètres, l’objectif qu’il s’était fixé avec un meilleur jet à 20m56 pour finir 11ème du concours.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour le poids, suite à une rotation dans l’effectif, le duel des masters du premier tour n’a pu avoir lieu. David Agez était toujours présent, et c’est Kévin Lemaire qui a remplacé notre coach Christian. David a réalisé un meilleur jet mesuré à 6m90 qui était meilleur qu’au premier tour, ce qui le classe 11ème du concours. Kévin termine juste devant en 10ème place grâce à un tout petit centimètre de plus, donc 6m91, alors qu’il aurait pu être nettement mieux classer lors de son 5ème lancer. En effet, le juge à la planque avait d’abord annoncé 9m86, ce qui a fait monter en flèche le cardio de Kévin, avant que le juge ne constate seul son erreur et se ravise pour remesurer et annoncer seulement 6m86. Cela passera peut-être une prochaine fois.

Le dernier concours auquel les marckois ont assisté fut le lancer de marteau féminin. Mathilde Lefrere a rempoté ce concours grâce à un jet mesuré à 32m52, constituant ainsi son nouveau record personnel avec un tel engin. Axelle Detres n’a pu valider qu’un seul essai qui a été mesuré à 23m50, ce qui est légèrement moins loin que son meilleur lancer à Calais mais cela la classe 3ème du concours.

 

Nous arrivions enfin dans la dernière partie de la journée. Si le 100m est l’épreuve la plus attendue par les téléspectateurs lors des grands événements d’athlétisme, l’épreuve qui remporte le plus de succès lors des Interclubs est le steeple. En effet, le départ n’étant pas encore donné, on pouvait déjà apercevoir la foule s’entasser au niveau de la rivière de steeple.

Nos deux coureurs marckois avaient droit cette année à des équipements sur mesure, une bouée canard pour Quentin Foratier, un masque et un tuba pour Alain Gautier. Tout était prêt pour qu’il ne leur arrive rien à l’obstacle d’eau. On n’a juste oublié d’immortaliser tout ça par une photo… D’ailleurs, cela aurait été un moment d’amusement avant une course qui ne fut pas si marrante pour nos concurrents marckois. Quentin a dû se relever de chutes à deux reprises, ce qui ne l’empêche pas de finir 1er de notre match R1 et d’améliorer son record personnel, également record du club, mais à l’arrivée, Quentin a dû partir voir le kiné pour un problème à son genou. Par contre, pour Alain, ce fut moins triomphal, après un bon début de course, il a dû abandonner après une chute trop violente. À noter que des gouttes de pluie sont tombées avant et pendant la course, rendant celle-ci plus dangereuse qu’elle ne l’est déjà initialement.

Il a fallu rapidement oublier ces deux traumatismes pour Yohann Pruvot et Louis Sergent qui ont vu une petite averse s’abattre sur le stade dans les dernières minutes de leur échauffement. Yohann a tenu son rang de favori, il a longtemps mené la course en compagnie d’un concurrent mais voyant que le rythme n’était plus assez rapide pour lui, il a placé une accélération dans le dernier kilomètre pour finir en solitaire avec un chrono de 8’48″39. Les conditions étant meilleures qu’à Calais, il réalise ainsi une performance IR2. Louis avait une revanche à prendre sur son chrono à Calais, c’est pourquoi cette fois-ci il a laissé le pull de côté et s’est contenté d’un maillot à manche courte malgré la pluie. Après un bon début de course en tête de son peloton, il s’est laissé endormir dans la deuxième moitié et a permis à des concurrents de revenir, il a terminé en 9’28″13 à la 4ème place de notre match R1.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Chez les féminines, Aline Lamirand a fait preuve de patience en restant dans le groupe de tête durant les deux premiers kilomètres avant de prendre le dessus sur ses concurrentes et de finir en beauté dans les derniers tours, ce qui lui a permis de décrocher la victoire et de finir en 11’22″76, dans le même temps qu’à Calais. Virginie Vandenabeele a fait une toute autre course, après être partie prudemment, elle a remonté progressivement jusqu’à rattacher le wagon de tête mais elle a sans doute payé cette remontée car elle a terminé à la 4ème place de notre match en 12’02″00, soit une meilleur chrono qu’au tour précédent.

La fin approchant, il ne restait plus que les relais. Le speaker a annoncé le classement en direct avant que ne démarrent les 4x100m. L’AS Marck est annoncée 2ème à 659 points de retard sur le premier, le Stade Saint-Quentinois. L’écart s’était donc réduit par rapport à la dernière consultation.

Le premier relais est comme toujours le 4x100m. Le spectre de la disqualification du premier tour étant encore présent, il fallait réduire les risques, ce qu’ont très bien réussi Pascal Wlodarczyk, Tom Wasselin, Manu Pidoux et Clément Lefebvre. L’équipe a franchi la ligne en 47″38 à la 5ème mais Saint-Quentin finissait juste devant avec 65 points d’avance.

Ensuite, notre équipe féminine 100% cadette composée de Axelle Detres, Pauline Dewet, Nora Krissaane et Laura Mailly a fait le travail en finissant en 55″36 à la 3ème place, permettant ainsi de reprendre 28 points sur Saint-Quentin.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voilà, les relais les plus risqués étant passés, il fallait à présent montrer sur la piste qu’on méritait ce titre en R1. Pour le 4x400m, l’équipe masculine présentait un joker de luxe : Adrien Detres qui remplaçait Quentin Foratier suite à son forfait. À ses côtés, étaient présents Paul Mathieu, Clément Henquez et Kévin Lemaire. Le chrono fut meilleur qu’au premier tour, 3’52″66 pour une 4ème place mais le Stade Saint-Quentinois était plus fort et reprenait de ce fait 73 points d’avance.

C’était donc la dernière course, le relais 4x400m féminin. Le SSQ disposait pour le moment de 769 points d’avance, autant dire qu’il fallait un miracle. Et ce miracle a failli avoir lieu. L’équipe du SSQ fut disqualifiée du relais 4x400m mais notre équipe marckoise n’a pu obtenir le nombre de points nécessaire pour l’emporter. L’équipe composée de Clémentine Cabaret, Aline Lamirand, Marie Lemaitre et Estelle Dehay a terminé 5ème en 4’52″40.

 

Le suspens étant faible, on attendit malgré tout l’annonce du speaker. C’était officiel, le SSQ l’emportait avec 220 points d’avance sur l’ASM. Les visages se crispent le temps de quelques instants, mais il faut savoir accepter la défaite pour avancer. Il n’était pas question de trouver un quelconque coupable, ni de refaire la journée avec des « si ». La probable montée en N3 était quasiment réelle, et cela était le principal.

Séverine Schoonheere, notre photographe de la journée, ne perd pas un instant et réclame une photo de groupe, l’ensemble de l’équipe avait déjà retrouvé le sourire.

Il était maintenant temps de tout débarrasser et de reprendre la route, mais sans la coupe à la maison.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Encore un grand merci à chacun des athlètes participants, à nos juges, à nos entraîneurs mais aussi à nos supporters présents en ce jour !

Toutes les photos ICI Deuxième tour interclubs 19/05/2019  Clémentine ICI   Séverine ICI

Tous les résultats ICI

N.B : À la suite de l’annonce des résultats, Pascal Wlodarczyk a protesté un barème de la table hongroise féminin trop favorable et, lui qui s’y connaît en science, a suggéré que certains garçons se fassent opérer pour la saison prochaine afin de compléter les trous de notre effectif féminin… Kévin Lemaire qui apprécie porter des perruques au quotidien s’est déjà porté volontaire. Affaire à suivre.

 

Publicités
Publié dans interclubs, Résultats | Laisser un commentaire

Resultat final : 2ème à 220 points des premiers

Bravo à tous.

Vive l’AS Marck

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Rien n’est joué !

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Classement intermédiaire avant le demi fonds

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Pour l’instant tout va bien !

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Bien arrivés : allez l’AS MARCK

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

2ième tour des Interclubs ce dimanche

Ce dimanche notre club va disputer le second tour des interclubs, dans la poule haute de Régionale 1. Après notre brillant record du 05 mai à Calais 35077 points contre 33287 points en 2017, nous avons fait mieux que  6 clubs de Nationale 3 et 1 de Nationale 2. Mais voilà ce dimanche les cartes sont redistribuées, et tout le monde repart à zéro.

Pratiquement tous les participants du premier tour seront présents, à quelques exceptions prés. Nous ambitionnons de faire au moins aussi bien, voir mieux, avec une montée à la clef si toutes les étoiles sont alignées, et si nous arrivons à mobiliser les quelques manques que nous avons du coté des filles au 400m plat, le 400m haies et le 800m ou 1500m.

Le déplacement pour MERU est le plus long que le club va effectuer pour les interclubs (250 kms aller), je remercie tous nos athlètes qui acceptent de participer dans ces conditions. Le déplacement sera principalement en bus avec un départ des Dryades à 7H15, le club fournit le repas du midi et quelques surprises dans la journée.

Le programme ICI

L’équipe provisoire :

HOMMES
100 M LEFEBVRE CLEMENT PIDOUX EMANUEL
200 M ROELS THIBAUT COUPE FLORENT
400 M HOGEDE CEDRIC HENQUEZ CLEMENT
800 M RIBERY HUGO HEMBERT ANTOINE
1500 M LEMAIRE KEVIN DETRES ADRIEN
3000 M PRUVOT YOHANN SERGENT LOUIS
110 MH WLODARCZYK PASCAL WASSELIN TOM
400 MH SCHOONHEERE JULES ELLEBOUDT VICTOR
3000 M SC FORATIER QUENTIN GAUTIER ALAIN
5000 Marche MATHIEU PAUL KOWALCZYK HUGO
Longueur HENQUEZ CLEMENT MATHIEU PAUL
Triple WASSELIN TOM LEFEBVRE CLEMENT
Hauteur SCHOONHEERE JULES ELLEBOUDT VICTOR
Perche WLODARCZYK PASCAL ROELS THIBAUT
Disque ELLEBOUDT SEBASTIEN HOGEDE CEDRIC
Javelot COUPE FLORENT PIDOUX EMMANUEL
Poids MARANT CHRISTIAN AGEZ DAVID
Marteau GAUTIER ALAIN ?? LEMAIRE/SERGENT??
FEMMES
100 M MAILLY LAURA DETRES AXELLE
200 M CABARET CLEMENTINE KRISSAANE NORA
400 M VERCRUYSE CAROLINE ?????
800 M POORTMAN LUCILE ?????
1500 M DEHAY ESTELLE LEMAITRE MARIE
3000 M LAMIRAND ALINE VANDENABEELE VIRGINIE
100 MH ????? ?????
400MH DEWET PAULINE ?????
3000 Marche LEFRERE MATHILDE LEFRERE CELINA
Longueur CABARET CLEMENTINE KRISSAANE NORA
Triple LEMAITRE MARIE DEHAY ESTELLE
Hauteur POORTMAN LUCILE PRUVOST EMMIE
Perche LEFRERE ELISA ?????
Disque LAMIRAND ALINE LEFRERE CELINA
Javelot PRUVOST EMMIE LEFRERE ELISA
Poids DEWET PAULINE MAILLY LAURA
Marteau LEFRERE MATHILDE DETRES AXELLE
Publié dans Vie de club | Tagué , | Laisser un commentaire