Le trail des Coteaux de l’Aa 2017 : C Q du bonheur ?!

Supplice :

nom masculin – latin supplicium

  • Peine corporelle, entraînant ou non la mort, ordonnée par arrêt de justice.
  • Littéraire. Sévices corporels graves : Les supplices n’ont pu le faire avouer.
  • Violente douleur physique : Ce trail des coteaux de l’Aa était un supplice.
  • Chose extrêmement pénible : Conversation qui devient un supplice.

Calvaire :

nom masculin – latin ecclésiastique calvaria

  • Monument composé de une ou de trois croix (celles de Jésus et des deux larrons crucifiés avec lui).
  • Souffrance morale, épreuve : Le trail des coteaux de l’Aa a été pour eux un calvaire.

Bonheur :

nom masculin – de bon et heur

  • Bonne chance, circonstance favorable : Nous avons eu le bonheur d’arriver à temps.
  • État de complète satisfaction : Rien ne peut troubler leur bonheur.
  • Joie, plaisir liés à une circonstance : Quel bonheur d’avoir fini ce trail des coteaux de l’Aa !!

Après ce petit rappel lexical, dont vous comprendrez la présence ultérieurement, voilà donc le déroulé de ce trail…

Il faut vous dire qu’on savait qu’on allait souffrir, transpirer, grimper, descendre, grimper, descendre…regardez donc la courbe et vous aurez déjà mal aux jambes ! 


La veille au soir, j’avais envoyé un sms à Christophe : « relief + chaleur + distance = mais qu’est-ce qu’on va faire dans cette galère ? »…

Le dimanche, départ 6h45, on discute dans la voiture, tout baigne !

On arrive à Wavrans sur l’Aa, le parking est presque vide, mais déjà, on sent qu’on va souffrir : on est au pied d’un coteaux énorme ! Et c’est ça qu’on va devoir gravir …Le départ est donné par Alexandre Delplace dans une ambiance super conviviale et festive ! C QUE DU BONHEUR, répète-t-il !!

Christophe part à son rythme, en pleine fin de préparation pour le marathon du Mont-Blanc, je ne le reverrai qu’à l’arrivée !


Je pars à mon rythme, conscient que mes allures d’ entraînement ne vont être celle du jour, loin de là ! Je me dis que si je fais du 8 à l’heure ce sera bien, alors qu’on est que dans les premières montées ! D’ailleurs, je m’attendais à pire dès le début, au vu de la courbe du relief ! Mais en discutant (si, si !) avec d’autres coureurs, ils me rassurent : les vraies difficultés ne commencent qu’au 35-40ème !! Montées à la corde ou à 4 pattes, descente sur les fesses (pas pour moi!), passages de pont, champs de blé…Que du bonheur !


Et ce fut vrai…Au final, au prix d’une gestion de course sévère (finir ne fut très vite que mon seul objectif), où les 3 ravitos ont été très utiles, où les portions en sous-bois ne faisaient plus tant de bien qu’au début, où les descentes étaient aussi dures que les montées…

La fin est là pour remonter le moral : 300 m de petit ruisseau frais et vivifiant, vous faisant (presque) oublier les 46,700 km précédents !!

Je retrouve donc mon Christophe, et Hélène, qui a fini son 30 km bien avant nous évidemment, assis dans l’herbe à siroter le ravito et prendre le soleil…


Avec quelques jours de recul, il a raison Alexandre Delplace :

Le trail des coteaux de l’AA, C Q du bonheur !!

Les résultats, anecdotiques (ou pas !) :

Sur le 30 km, Hélène Tassart finit 129ème/270 en 3h 59mn 22sec.


Sur le 47 km, Christophe Breton finit 11ème/122 arrivants, en 5h 04mn 04sec.

Laurent Tessier finit 38ème/122, en 5h 51mn 55sec


Bravo à tous !!! Et merci Laurent pour ce bel article, on s’y croirait 😉

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s